Historique du club

mercredi 23 septembre 2015
par  AGe
popularité : 4%

Le tir était un sport très en vue et très pratiqué en France au début du 20è siècle. Il existait alors une multitude de clubs de tir dans les villes et les campagnes.
A Belfort, après un premier projet en 1901, Monsieur Pierre DOLLFUS, industriel belfortain, fonde en juillet 1907, la "Société de Tir de la Miotte", association régie par la Loi de juillet 1901 et dûment enregistrée le 31 août 1907. La Société de Tir de la Miotte tire son nom à la fois de l’emplacement où était projeté la construction des ses installations, à savoir sous le fort de la Miotte et en commémoration de la défense héroïque de cet ouvrage en 1870-1871.
Ce projet ne put aboutir et finalement, c’est sur un terrain situé "Sous-Le-Mont" à Belfort, à l’emplacement de l’actuelle école maternelle que le club s’installa en 1909. Chassée par la reconstruction du quartier du Mont en 1926, la Société de Tir de la Miotte emménagea en 1928 dans de nouvelles installations, au lieu-dit "le Martinet" à Offemont, son emplacement actuel.

La société de Tir de la Miotte a connu plusieurs périodes phares depuis sa fondation :
1907-1914 : La naissance de la Société de Tir
Dès sa fondation, la Miotte connaît un essor fulgurant puisque de 240 adhérents civils ou militaires à sa création, elle en compte près de 1100 début 1914.
1920-1939 : l’entre-deux guerres
Après une phase de reconstruction de ses installations endommagées durant la Grande Guerre, l’activité reprend avec 350 membres.
La Miotte connaît un grand succès avec l’organisation du Championnat de France du 23 juin au 9 juillet 1923, auquel participèrent 1200 tireurs C’est aussi l’époque des premiers succès nationaux avec Georges Linder et Albert Binda, champions de France en 1928 et 1929. C’est enfin la fermeture du stand du Mont en 1926 et la réimplantation dans les locaux d’Offemont.
1945-1957 : la reconstruction
Période difficile de réhabilitation des installations endommagées par les troupes allemandes après le passage de l’occupant. Epoque marquée aussi par la disparition du Président C’est aussi le début d’un désintérêt pour le tir, en partie chez les jeunes qui contrairement à l’avant guerre ne poursuivent plus la pratique du tir après leur temps sous les drapeaux. Pierre DOLLFUS disparaît fin 1959, marquant ainsi un tournant dans la vie de la société de tir.
1960-1986 : les heures de gloire
Le successeur de Pierre DOLLFUS, le médiatique Jules RIEBERT disparaît à son tour en 1961. Mais sous l’impulsion du nouveau président André RONOT et de son équipe, la société se reprend. Elle passe de 60 licenciés en 1969 à environ 200 en 1986. C’est sous la présidence d’André RONOT que la Miotte réalise ses plus beaux résultats sportifs.
1977 : année exceptionnelle avec 10 médailles aux championnats de France, dont 7 en or. 3 pour l’équipe féminine et 4 en individuel (Gérard GROLLEAU, Yves BURTSCHER, Didier LESOU au pistolet libre et l’exceptionnelle Elisabeth LESOU qui fut triple championne de France, future championne d’Europe, médaille de bronze aux championnats du Monde.
1978 : Yvette LORIDAT championne de France carabine.
Depuis la fin de la guerre, la société devait faire face à difficultés financières récurrentes pour maintenir ses installations en état. Monsieur Jean-Jacques DOLLFUS, fils du fondateur de la Miotte apporta un soutien précieux et fut nommé Président d’Honneur de l’association Ces difficultés conduisirent à un rapprochement avec la Ville de Belfort concrétisé par la municipalisation des installations en 1986 sous la présidence de Robert ARIA membre depuis 1945.
Depuis 1986 : la période actuelle
Cette nouvelle situation permit de lancer la rénovation des installations de la société, en particulier la réimplantation des stands à 25 et à 50 mètres, l’extension du stand 10 mètres ainsi que la modernisation des locaux d’accueil du club. Une première phase de modernisation et de sécurisation des installations est lancée entre 2000 et 2004 en raison de l’environnement désormais urbain du club.
Une seconde phase de modernisation de la société est lancée en 2004 Un plan de rénovation complète du pas de tir à 100 mètres, entraînant l’arrêt du 200 mètres est lancé et achevé en fin 2006. La réalisation d’un stand 50 mètres destiné principalement au tir aux armes anciennes est programmée. Enfin, un projet de stand destiné à la compétition au pistolet à 25m est bâti : il vise à doter le Nord Franche-Comté de la structure manquant pour l’organisation de compétitions régionales.
Aujourd’hui :
La société de tir compte 180 licenciés (2006), tireurs handisport inclus, puisqu’une section "Tir Handisport", affiliée à la Fédération Française Handisport, a été crée à l’automne 2006.
La période est active sur le plan sportif, même si les résultats ne sont pas aussi brillants qu’en fin des années 70 :

2001 Sébastien BURHEL est champion de France au pistolet à silex
2004 mise en route de l’activité de tir Handisport. Celle-ci est couronnée par la médaille d’or d’Astrid TRIPIER à la carabine 10 mètres aux championnats de France Handisport.
2005 Florian DEMARE est champion de France au pistolet à silex
2006 Florian DEMARE est sélectionné aux championnats du Monde après avoir été médaille d’argent aux championnats de France

Les Présidents de la Miotte :
- Pierre DOLLFUS (1907-1959)
- Jules RIEBERT (1959-1961)
- André RONOT (1962-1983)
- Robert ARIA (1983-2004), Président d’Honneur depuis 2010
- François CAMUS (2004-2008)
- Thierry CHANSON (2008-2010)
- François CAMUS (2010-2013)
- Marc-Olivier FONTAINE (2013-aujourd’hui)


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Historique du club

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930